Ce qui est hors des gonds de la coutume, on le croit hors des gonds de la raison. - Montaigne
 A propos
J'aime, dans le désordre, les voyages, le soleil, le jazz, Georges Brassens, la voile, la politique quand elle s'occupe des gens et surtout que les gens s'en occupent, les glaces, la mer, le rhum et quelques personnes...
Contact
 Galeries photos
Turquie
Pâques 2006
Argentine
Hiver 2005
Canada-USA
Automne 2003
 Catégories

  Blah, blah
  Recits de voyage
  L'Afrique enchantée
  Glaces, sorbets et autres froidures
  Et vous trouvez ça drole ?
 

 Ça reste en famille

  Auntie Jo
  artwaystuf
  KwAame
  shanghai flowl
 

 
powered by b2evolution

26.08.09

Permalien 19:41:36 par Wally, Catégories: Blah, blah

Microsoft lave plus blanc...

Il faut croire qu’être noir en Pologne et incarner une certaine réussite n’est pas encore tout à fait rentré dans les moeurs.
Pour preuve cette campagne de Microsoft déclinée avec une attention particulière sur la version polonaise de son site.

Jugez plutôt :

Site anglophone de Microsoft

Site Polonais de Microsoft

Devant le tollé suscité, l’image originale a été rétablie sur la version polonaise.
Elle est pas belle la vie chez Microsoft ?

04.08.09

Permalien 20:19:13 par Wally, Catégories: Blah, blah

“La liberté est une peau de chagrin qui rétrécit au lavage de cerveau.”

Francis Jeanson qui vient de nous quitter le 1er août.

Permalien 20:06:31 par Wally, Catégories: Blah, blah

3j 15h 25min 48s : Epoustoufflant !

Exploit passé complètement inaperçu dimanche après-midi. Pascal Bidegorry et son équipage viennent de pulvériser le record de traversée de l’Atlantique nord d’Est en Ouest en mettant 12h de moins que le précédent record détenu par Franck Camas.

Durant ce même record, Ils en ont profité pour battre le record de distance sur 24h avec 907 miles soit près de 38 noeuds de moyenne durant 24h ! Les marins apprécieront, les autres sûrement moins. Qu’importe !
Pour une fois que la voile a droit de citer…

21.07.09

Permalien 20:37:53 par Wally, Catégories: Blah, blah

Contador a marché sur Armstrong

Exercices de styles sur le tour de France, pas façon Queneau, non, plutôt sauce Blondin… de l’Antoine de la grande époque…
Pêché dans Libé hier, Jean Louis Le Touzet nous offre ce plaisir. Quand le journalisme sportif retrouve ses lettres de noblesse, le jour des célébrations du 40ème anniversaire du premier pas d’Armstrong sur la lune..

Contador a marché sur Armstrong
Tour de France. L’Espagnol, nouveau maillot jaune, a éclipsé l’Américain, hier en Suisse.

Par JEAN-LOUIS LE TOUZET

L’Espagnol Alberto Contador (Astana) (d) au côté de Lance Armstrong dans la 15e étape du Tour de France, le 19 juillet 2009. (© AFP Pascal Pavani)

Le Valais fut le théâtre du roman œdipien que le Tour 2009 attendait, mais sans trop y croire. En tuant le père Lance Armstrong, qui finit 9e de l’étape à 1’35’’ du vainqueur du jour, Alberto Contador, ce dernier, par la même occasion, s’est marié au maillot jaune qu’il convoitait : «On était cinq dans la montée, et je devais attaquer pour creuser l’écart. Je suis tellement heureux !» Ça, c’est pour la barbe de Freud.

Blinde. Pour ce qui concerne le cyclisme, le roman de la journée fut rasoir malgré une échappée de neuf coureurs que le peloton, lancé à toute blinde, souffla comme une chandelle. Rasoir, sauf donc jusqu’au dernier chapitre très enlevé écrit avec le sang d’un mouflon sacrifié : la montée vers Verbier, 8,8 kilomètres à 7,55 %, où s’est joué l’assassinat de Lance Armstrong : le duc de Guise du cyclisme, l’homme qui, durant tant d’années, avait défenestré la concurrence. Lance a été achevé d’une balle perdue quand les Saxo Bank des frères Schleck ont attaqué d’un feu nourri les premiers lacets. Alberto Contador : «C’est là que tout s’est joué, quand les Saxo ont commencé à travailler pour faire exploser le petit groupe que nous formions. C’est justement là que j’ai décidé de partir. J’avais besoin d’une grande étape comme celle-là. Mais j’étais très bien, même si on doute toujours de soi.»

La vacuité des plans de LanceArmstrong s’est effondrée dans un nuage de poussière, malgré les efforts de son coéquipier Klöden, qui l’a aidé à ne pas périr enseveli sous les minutes. Pour tout dire, c’était presque poignant de voir cet homme incombustible se consumer dans la montée : «J’étais vraiment à la limite, dès le départ, à la limite», dira le masque de cire.

Lance ? On ne lui connaissait pas cet air de mouflon borné, qui freine pour monter dans la bétaillère de l’histoire du Tour. Doit-on considérer, justement, que l’histoire de Lance Armstrong en route pour une huitième ascension en ballon sur le Tour de France s’est achevée hier ? Deuxième au général à 1’37’’ de Contador, l’Américain considérait en tout cas que ses chances de victoire avaient pris fin dès Vilette-le-Châble, là où la route monte méchamment : «Il faut s’incliner devant meilleur que soi. Je me mettrai à son service.»

Sapins. Inclinons-nous devant cette noblesse d’épée. Hier, que restait-il de Lance ? Sa canne à pommeau d’argent, qui ne fut pas d’une grande utilité. Cela dit, il faut toujours se méfier de la canne-épée. Le suiveur a suivi le service funèbre de son Lance dans cette montée sèche. Que de lys parfumés et de couronnes coûteuses : «C’est un honneur de savoir que Lance va se mettre à mon service», a déclaré Alberto Contador, l’homme-enfant.

Le registre est ouvert. Lance se repose dans la vallée et sera visible à Aigle, où il donnera une conférence de presse. Les suiveurs s’y rendront en cortège et en grande tenue de deuil. Cela dit, cette étape sentait quand même un peu le formol. La montée funèbre a justifié ces impressions. Pour ce qui est de la concurrence, excellente opération du Britannique Wiggins (Garmin), cinquième de l’étape et qui se classe troisième du général, à 1’46’’ de Contador. Klöden (Astana) est quatrième, Andy Schleck (Saxo Bank), cinquième.

Trois Astana, donc, dans les cinq premiers. Ce Bradley Wiggins est surprenant. C’est la preuve vivante qu’un mouton à queue plate peut grimper dans les sapins. C’est la fameuse théorie de l’évolution de l’espèce. Comment ça ? Wiggins est double médaillé d’or olympique (2004, 2008) en poursuite individuelle. Un rouleur, mais qui grimpe aux arbres. Ce n’est certes pas nouveau sur le Tour. Mais disons que le suiveur, souvent refroidi, garde le petit doigt sur la sonnette d’alarme.

Vernis. A quoi bon que Lance Armstrong laisse partir son ancien équipier pour que, ensuite, sa propre équipe le crucifie de cinq secondes pour ce sale gosse de Mark Cavendish, qui sera ensuite déclassé pour avoir joué des coudes ? Cette équipe Colombia, montée sur les cendres de la T-Mobile, aurait-elle gardé le vernis de bêtise qui recouvrait la formation de Jan Ulrich ?

Le suiveur, malgré les poils dans les oreilles, a entendu le message d’Alberto Contador dans l’oreillette : «Le Tour n’est pas terminé. On va rentrer dans la dernière semaine et je m’attends à des attaques.» Aujourd’hui : repos, c’est-à-dire journée de transactions dans le peloton. Hier, les cloches sonnaient l’angélus dans la vallée, et la Suisse était vertigineusement belle dans le couchant, au terme d’une journée où le Tour a cessé enfin de ronronner.”

23.06.09

Permalien 20:25:45 par Wally, Catégories: Blah, blah

Une sortie, c’est une entrée que l’on prend dans l’autre sens.

Boris Vian (10/03/1920 - 23/06/1959)

15.06.09

Permalien 12:05:52 par Wally, Catégories: Blah, blah

Une chèvre en prison accusée de... tentative de vol de voiture.

Un potrait du jour de Marc Kravetz (8h55 chaque matin sur france Culture).

La scène se passe au Nigéria, dans la ville de Llorin.
Un groupe de jeunes vigils est en train de patrouiller lorsqu’ils aperçoivent deux hommes qui s’aprètent à voler une voiture. Voyant la troupe approcher, les voleurs prennent la fuite, les vigils à leurs trousses. L’un des deux réussit à semer ses poursuivants, l’autre non qui se retrouve coincé
Mais voila qu’au moment d’etre appréhendé, il se retourne dos au mur et se transforme… en chèvre !

Ecoutez la suite…

14.06.09

08.06.09

Permalien 13:43:03 par Wally, Catégories: Blah, blah

Bongo ressuscité !

Après avoir expiré il y a 24h, Omar Bongo vient de reprendre goût à la vie puisque malgrè l’annonce hier de la mort de Bongo par le gouvernement français, le gouvernement Gabonnais, qui n’en ai plus à une couleuvre près, vient d’annoncer que le président Bongo “est bien en vie !”
Le coup du j’suis mort, j’suis plus mort… balèze le Bongo !
Mon petit doigt me dit qu’on en reparlera dans quelques jours… le temps de préparer la succession…

<< Précédente :: Suivante >>

 A écouter

Cliquer ici pour écouter
dans une nouvelle fenêtre


 L'Afrique Enchantée

  Archives de toutes les émissions

Echantillon :
  sur le thème de la solidarité
 

 Audiard dans le texte

  Paroles et "musiques"...

Echantillons :

"Dissolution"
"Armistice"
"Les dingues j'les soigne"

 A voir...
"Leonce Rudelle
Geo Trouvetout"
"Respect"
Otis Redding
(Live in Monterey' 67)
"Try a little tenderness"
Otis Redding
(Live in Monterey' 67)
 Le coin de Georges

Page spéciale