Ce qui est hors des gonds de la coutume, on le croit hors des gonds de la raison. - Montaigne
 A propos
J'aime, dans le désordre, les voyages, le soleil, le jazz, Georges Brassens, la voile, la politique quand elle s'occupe des gens et surtout que les gens s'en occupent, les glaces, la mer, le rhum et quelques personnes...
Contact
 Galeries photos
Turquie
Pâques 2006
Argentine
Hiver 2005
Canada-USA
Automne 2003
 Catégories

  Blah, blah
  Recits de voyage
  L'Afrique enchantée
  Glaces, sorbets et autres froidures
  Et vous trouvez ça drole ?
 

 Ça reste en famille

  Auntie Jo
  artwaystuf
  KwAame
  shanghai flowl
 

 
free blog tool
« "Les bêtes sont au bon Dieu, mais la bêtise est à l'homme." V. HugoJoyeux noël »

Faurisson chez Dieudo : La machine s'emballe

04.01.09

Permalien 14:54:14 par Wally, Catégories: Blah, blah

Faurisson chez Dieudo : La machine s'emballe

Il y a quelques jours, Dieudonné faisait applaudir sur la scène du Zénith Robert Faurisson, négationniste notoire, terme qu’il renie, lui préférant celui de révisionniste.
Battage médiatique instantané, indignation générale, protestation unanime.
Dieudonné a t’il pété un câble comme je l’entends autour de moi au agit-il de façon rationnelle. Rappelons qu’il a, il y a quelques mois, fait parrainer une de ses filles par Jean-Marie Le Pen.

A l’écouter, ses deux dernières sorties, volontairement provocatrices, ne sont pas gratuites. Elles avaient trois buts :
- Dénoncer la vison superficielle des médias qui ont tôt fait de dénoncer et d’exclure ceux qui ne sont pas dans la norme et ne respectent pas les codes communément admis.
- Sortir de l’ostracisme médiatique dans lequel il est plongé depuis le fameux sketch sur le plateau de Marc-Olivier Fogiel.
- Pousser les limites de la liberté d’expression le plus loin possible, au prix des plus énormes provocations.

On pourrait parler de happening, de performance politico-culturel, dans le sens où l’entendent les artistes contemporains.

Acte I
Quoi de mieux que de demander à Jean-Marie Le Pen de parrainer sa fille. La bombe médiatique assurée. Et effectivement, c’est la curée. Tout le monde s’empresse unanimement de fustiger le geste sans même tenter de comprendre ce qui a pu l’amener.
Démonstration réussie pourrait-on penser.
Acte II
Faurisson au Zénith ? «Une bombe médiatique artisanale, de ma fabrication, dit Dieudonné. Fallait que je trouve plus fort que Le Pen. Tu peux pas faire deux fois un coup avec le même personnage. Et puis moi je ne suis pas du Front national, j’en ai rien à foutre de ça.»
Comment faire mieux que ce premier coup d’éclat. «Ce n’était pas évident de trouver plus infréquentable que Le Pen». Faurisson, il en parle comme «un poids lourd. Même moi il m’a choqué. (…) A côté Le Pen, c’est Casimir dans l’Île aux enfants. C’est Lorie.»
Et c’est parti : Remise du «prix de l’infréquentabilité et de l’insolence» par Jackie, son fidèle assistant vêtu d’un costume de déporté «son habit de lumière» à Robert Faurisson qu’il fait applaudir par les quelques 5000 personnes présente ce soir là au Zénith. Combien dans la salle connaissent réellement Robert Faurisson et ce qu’il représente.

Qui est Robert Faurisson ? Deux sorties résume bien le personnage :
En 1990 : « le mythe des chambres à gaz est une gredinerie et j’ai d’excellentes raisons de ne pas croire à cette politique d’extermination des Juifs, ou à la magique chambre à gaz, et on ne me promènera pas en camion à gaz. »
En février 2005 sur la chaîne iranienne Sahar 1. Il contestait l’existence d’une tentative d’extermination des Juifs par le régime nazi, affirmait que les nazis cherchaient une « solution territoriale » consistant à installer les Juifs dans un autre pays (comme la Palestine) pour qu’ils ne soient plus des « parasites » et attribuait à des épidémies les décès des personnes dont les cadavres apparaissent sur des photographies.
« Il n’a jamais existé une seule chambre à gaz d’exécution chez les Allemands, pas une seule. (…) Par conséquent, ce que des millions de touristes visitent à Auschwitz, c’est un mensonge, c’est une falsification, c’est une tromperie pour touristes ».

Dieudonné ne l’a évidemment pas choisi au hasard. Il le fait en connaissance de cause. L’effet n’en sera que plus retentissant.
D’où viennent mes réticences ? Pas de Faurisson ou de ces propos. Je suis un farouche partisan de la liberté d’expression et pense qu’il est toujours préférable de combattre ces idées par l’éducation et la réflexion que par des jugements de cours ou de la censure. Cf un post précédent sur Jean-Marc Rouillan.
Non ce qui me semble inacceptable c’est de le faire applaudir par des jeunes ignorants tout ou à peu près de ce qu’il représente et de ce que ces applaudissement peuvent signifier. Sans le vouloir, ou en considérant que cela fait partie des dégâts collatéraux, Dieudonné participe à la réhabilitation pour une partie de ces jeunes d’une belle crapule, le mot est faible. En voulant dénoncer la manipulation médiatique des foules par une désinformation constante, il utilise les mêmes procédés en manipulant à son tour une bonne partie de son public et en jouant sur son inculture.
La fin ne justifie pas les moyens, la fin est dans les moyens.
Si cela s’était passé sur un plateau de télé, pas de soucis, cela participait effectivement d’une provocation à visée politique et défendable à ce titre, même si l’on n’en partage ni la forme ni le fond. Mais le faire en public et faire participer à ce jeu une foule ignorante et facilement manipulable, quoi de plus simple à manipuler qu’une foule, me semble irresponsable voire dangereux.
Il s’est expliqué en public sur son geste, mais plus tard, dans son théâtre, devant une centaine de spéctateurs.


envoyé par labanlieuesex



Comment faire alors pour que Dieudonné puisse retrouver droit de citer sans avoir à utiliser toutes ces outrances. Je n’en sais rien. Peut-être est-il hélas trop tard. Le faussé qui s’est creusé est me semble t’il trop profond pour qu’il retrouve un jour droit de citer sur les plateaux télévisés, si ce n’est celui de Fréderic Taddei.
Extrait :



Emission complète ici.

2 commentaires

Commentaire de: auntie jo [Visiteur]
auntie joje partage complètement ton analyse! et au fait, bonne année!! :)
06.01.09 @ 09:58
Commentaire de: Kwaame [Visiteur]
KwaameSuper texte Wally. Merci d'apporter ton point de vue sur cet événement. J'ai pour ma part été voir son dernier spectacle, et, au cas où tu ne l'aurais pas lu, j'en ai fait un petit article sur mon blog. Passe voir à l'occasion.
http://kwaame.free.fr/?p=272

A bientôt!
06.02.09 @ 22:48

Les commentaires sont fermés pour cet article.

 A écouter

Cliquer ici pour écouter
dans une nouvelle fenêtre


 L'Afrique Enchantée

  Archives de toutes les émissions

Echantillon :
  sur le thème de la solidarité
 

 Audiard dans le texte

  Paroles et "musiques"...

Echantillons :

"Dissolution"
"Armistice"
"Les dingues j'les soigne"

 A voir...
"Leonce Rudelle
Geo Trouvetout"
"Respect"
Otis Redding
(Live in Monterey' 67)
"Try a little tenderness"
Otis Redding
(Live in Monterey' 67)
 Le coin de Georges

Page spéciale