Retour à la liste des émissions
 
par Souleymane Coulibaly dit Solo Soro et Vladimir Cagnolari
Écouter l'émission du dimanche 8 février 2009






 
Enregistrer l'émission

(Faire un "clique-droit" puis "enregistrer sous")
 
 

Hommage à Franco...de mi amor !!!!


Bonjour et bienvenue dans votre Afrique enchantée !
Aujourd’hui nous partons sur les traces d’une des plus grandes figures de la musique africaine, le grand maître Franco Luambo Makiadi !
Franco et ses chansons ont accompagné toute l’histoire de l’actuelle République Démocratique du Congo, autrefois le Zaire.
Questions de société, politique, rapports entre hommes et femmes...les 150 albums de Franco ont balayé la vie entière du peuple congolais pendant ses plus belles années, de l’indépendance à la chute du mur de Berlin !
Reprenons à notre compte la devise de son orchestre, l’OK Jazz...aujourd'hui "on entre OK...on sort K.O !!!

Avec :
- L'Ambassadeur plénipotentiaire de l’Afrique enchantée dans les deux Congos : Kerwin Mayizo
- Le fondateur du groupe Les Bantous de la Capitale : Edo Nganga
- Et la nièce, Hortense Volle, avec sa chronique enjaillée !


L'Afrique enchantée, en partenariat avec Africultures
Le site et la revue de référence des cultures africaines
Retrouvez les chroniques musicales de Soro Solo sur le site d'Africultures
 
Programmation musicale

Franco & son T.P. OK Jazz : Très impoli
album : Franco & son T.P. OK Jazz
(Sonodisc . 1993)
En savoir plus sur Franco et le Tout Puissant OK jazz

Franco et l'OK Jazz : Lisaso Ya Kronembourg
album : Franco et l'OK Jazz 1966-1968
(Adageo / Redbay / Suave . 2006)


Franco et le T.P. OK Jazz : Liberté
album : Francophonic
(Sterns . 2009)


Franco & le T.P. OK Jazz : Ku Kisantu kikwenda ko
album : Francophonic
(Sterns . 2009)

Franco & le T.P. OK Jazz : Kinsiona
album : Francophonic
(Sterns . 2009)

Franco & le T. P. OK Jazz : Tailleur
album : Franco & le T. P. OK Jazz 1980-1981
(Sonodisc . 1994)

Leeroy : Divine machine
album : African trip
(Aktarus . 2009)
En savoir plus sur Leeroy et son African Trip
  Disques


Leeroy
African Trip


Après avoir goûté aux saveurs épicées de l’Inde, le psyché-délicieux “Bollywood Trip” (Aktarus-Cantos/PIAS - 2006), Leeroy continue son périple musical aux confins des trésors de la world music.

Destination l’Afrique, et plus précisément l’Afrique de l’Ouest.

Dans sa marmite, des ingrédients de premier choix : rumba congolaise, soukouss, jazz guinéen, afro-rock et autres musiques traditionnelles du meilleur crû, piochées notamment dans le réputé catalogue Syllart (Franco, Djénéba Seck, Orchestre de la Paillotte…).

Passés à la moulinette de son sampler, découpés, émincés, réarrangés relevés par les rythmiques piquantes du cuisinier en chef, ces originaux se retrouvent voodoisés en versions autant funky qu’hip hop, dancefloor ou downtempo...

Cuisine moderne sur fond de sonorités vintage, cet “African Trip” a tout pour émoustiler les papilles des mélomanes avertis !

Réservez de ce pas votre table, et laissez vous marabouter par les ensorcelantes potions du globe-beatmaker LEEROY.
label : Aktarus
parution : 2009




Franco and le T.P. OK Jazz
Francophonic - Vol. 1: 1953-1980


Une rétrospective avec le meilleur de Franco, que vous pouvez gagner, chers auditeurs, si vous êtes parmi les dix premiers à nous écrire un mail en faisant l’éloge de notre héros national Kerwin Mayizo qui nous enchante de ses traductions !!!
label : Sterns
parution : 16 février 2009


  Liens

Quelles évolutions pour la chanson en lingala ?
Dans ces chansons, le texte, construit dans un lingala soutenu, contenait alors peu d'ingérence des mots dérivés de la langue française. Et, en la matière, le groupe OK Jazz de Franco comptait parmi ses membres l'artiste Simaro, surnommé « Le Poète ». Celui-ci composait ses titres en s'inspirant des thèmes éternels ( la mort, l'amour, l'argent, la pauvreté ) comme en témoignent ses célèbres chansons Kadima, Diarrhée verbale, Mbongo etc...

Lire l'article d'Alain Mabanckou pour La conscience.



Genèse de l’OK Jazz de Kinshasa (1956)
Soucieux d’identifier l’orchestre à son dancing, Kashama décida de lui attribuer un nom. Étaient en balance OK Boys (Garçons d’Oscar Kashama) et OK Jazz (Oscar Kashama Jazz). La première appellation sera rejetée en raison de sa connotation « yankee ». Le mot Jazz était très à la mode et peu importait la signification donnée au sigle OK, (orchestre kinois ou Oscar Kashama) et même si par la suite et officiellement c’est « Orchestre Kinois » qui sera retenu...

Lire l'article de Clément Ossinonde pour afriqueechos.ch



Religion et sorcellerie à Kinshasa
"...Kinshasa est en proie à une croyance littérale et perverse en Harry Potter, qui s’est traduite par la dénonciation de milliers d’enfants « sorciers » par des foules hystériques, et par leur expulsion dans les rues, voire leur assassinat..."
Lire l'article de Mike Davis pour Le Monde Diplomatique



Bavon Luambo, le même feeling que son frère Franco
Le 5 août 1970, meurt à Kinshasa, à l’âge de 28 ans, un jeune artiste musicien, coqueluche de son époque. Bavon n’est pas « rien ». Frère puîné de Franco Luambo, il est aussi talentueux que son grand frangin dans son jeu de guitare, dans l’écriture et dans la composition musicale.

Lire l'article de Firmin Mutoto Luemba pour afrik.com




Hommage à Franco en images !
Visionner la vidéo réalisée par les fans de Franco et du T.P. OK Jazz, MC Nébié en tête !




En savoir plus sur MC Nébié et son groupe Dialokolectiv
La formation produit une musique à base de rap teintée de funk, de jazz et de reggae.
En plus de son aspect orchestral, le Dialokolectiv se démarque également du hip hop conventionnel par une approche originale de thèmes récurrents dans le rap. Ainsi, l’humour et le second degré sont souvent au rendez-vous dans les textes...comme dans sa vidéo-hommage à Franco !



Ok Jaz en forme ! Le spectacle de Fred Bendongué en images !
"OK Jaz’en Forme ! - titre inspiré du groupe zaïrois mené par Franco Luambo Makiadi dans les années 60 - est une fresque, une allégorie du bal africain, qui prend racine et s’épanouie dans la rumba congolaise. Sur cette musique née à Cuba des esclaves venus d’Afrique, réappropriée et enrichie par les Congolais, Fred nous emporte dans une chorégraphie contemporaine qui puise ses racines dans l’Afrique et les influences multiples qui l’ont inspiré. Un moment de plaisir visuel, auditif et physique - et oui, ça swingue ! - qui nous emmène apparemment loin du Hip Hop, mais toujours dans les danses urbaines, et où le rhythm’n’blues n’est pas absent. En fond sonore, des enregistrements de moments de radio : indépendance, couronnement, rupture démocratique, massacres ; mais toujours la danse prend le dessus, avec grâce, rondeur et persistance. Une belle création de et pour notre époque." (Florence Le Nulzec pour Afrik.com)