Retour à la liste des émissions
 
par Souleymane Coulibaly dit Solo Soro et Guillaume Thibault
Écouter l'émission du mercredi 6 août 2008






 
Enregistrer l'émission

(Faire un "clique-droit" puis "enregistrer sous")
 
 

Le cinéma
Bonjour à tous et bienvenue dans votre Afrique Enchantée.

Aujourd’hui, on sort les bobines…

On se fait une toile !

On va « s’enjailler » dans les salles obscures, lieux animés où l'on vient se montrer !

On va passer dans les grands festivals du continent…

En se demandant : le cinéma africain, il en reste quoi ?

Après, on part au Nigéria ou la sauce « Nollywood » fait fureur.

Enfin, détour numérique par la campagne pour une séance ambulante au clair de lune avec les magiciens du CNA !

Silence, on tourne...Action !!

Au générique : Lulendo (musicien angolais) et Wasis Diop (musicien sénégalais).

L'Afrique enchantée, en partenariat avec Africultures
Le site et la revue de référence des cultures africaines
Retrouvez les chroniques musicales de Soro Solo sur le site d'Africultures
 
Programmation musicale

Manu Dibango : Douala sérénade
album : Africavision vol.3
(Buda Musique/RFI . 2007)
B.O. du film Le prix de la liberté de J.P. Dikongué Pipa (1978)

Diogal Sakho : Massa Thiono
album : Africavision vol.2
(Buda Musique/RFI . 2006)
B.O. du film Une femme pour Souleymane de Diana Gaye (2000)


Wasis Diop : Draman
album : B.O. du fil Hyènes
(Phonogram . 1992)
B.O. du film Hyènes de Djibril Diop Mambety.


Ali Farka Toure : Sia
album : Afrique - Les musiques du grand écran - Fespaco 2003
(RFI . 2003)
B.O. Sia, le rêve du python de Dani Kouyaté

Mulatu Astaque : Tezeta
album : Africavision vol.2
(Buda Musique/RFI . 2006)
B.O. du film Le jardin de papa de Zeka Laplaine (2003)

Queen Eteme et Mokhtar Samba : Ouaga Saga
album : Africavision vol. 1
(Buda musique/RFI . 2006)
B.O. du film Ouaga Saga de Dani Kouyaté.
  Livres


Sous la dircetion de Pierre Barrot
Nollywood, le phénomène vidéo au Nigeria

« Il est plus facile d’extraire de l’eau d’un caillou que d’obtenir des données fiables sur l’industrie de la home vidéo au Nigeria », soulignent les auteurs de ce premier ouvrage franco-africain consacré au phénomène des productions vidéo nigérianes. Il n’empêche : on ne s’était jamais aussi bien intéressé à l’émergence de ce qu’on surnomme désormais « Nollywood », cette usine à rêves employant près de 300 000 Nigérians. D’abord considérées avec dédain par l’intelligentsia, ces productions ont envahi aussi bien les étals à cassettes du Sahel musulman que les magnétoscopes de l’Afrique urbaine chrétienne. Le tout moyennant des budgets de production tournant autour de 222 euros la minute, contre 10 769 pour un film classique d’Afrique francophone ! « De cette production vidéo effervescente pourrait surgir aussi, dans les années à venir, un renouveau du cinéma africain, ancré, cette fois, dans ce qui lui a le plus manqué tout au long de son histoire : le public. »

Jean-Christophe Servant pour Le Monde diplomatique (juin 2005)

éditeur : L’Harmattan
parution : 2005



Olivier Barlet
Les cinémas d'Afrique noire: le regard en question

Panorama de la production cinématographique de l'Afrique noire francophone, anglophone et lusophone depuis l'indépendance.

Prix Art et Essai du CNC en 1997, trasuit en anglais, en allemend et en italien.

éditeur : L'Harmattan
parution : 1996

  Disques


Compilation
Africavision Volume 1 : Le cinéma africain francophone

Cette anthologie des musiques de films d’Afrique subsaharienne ambitionne de réunir les plus belles bandes originales du cinéma africain, en dix volumes. Du premier long métrage La Noire de, réalisé par Ousmane Sembène au Sénégal en 1966, aux plus récentes productions du Mauritanien Abderrhamane Cissako, la collection « AfricaVision » lève le voile sur un patrimoine jusque-là inédit.

Le premier volet, 1975- 2005, Le cinéma africain francophone, consacre trente ans de cinéma réalisé en Afrique occidentale ou porté sur l’Afrique francophone. Enrichies d’un épais livret retraçant le parcours des réalisateurs et des compositeurs sélectionnés, les 19 plages compilent illustrations sonores, compositions pour le cinéma et le documentaire. On y retrouve la crème des compositeurs africains, dont le pianiste congolais Ray Lema, le joueur de kora sénégalais Lamine Konté et le percussionniste marocain Mokhtar Samba. L’anthologie "AfricaVision" est aussi l’occasion de découvrir les créations du compositeur de musiques de fi lms et guitariste sénégalais Wasis Diop.

label : Buda Musique
parution : 2006



Compilation
Africavision volume 2 : 50 ans de cinéma africain

Ce deuxième volume raconte à son tour l’histoire des musiques et des films d’Afrique. Cinquante ans du cinéma le plus jeune du monde, des histoires fortes, des images chaleureuses : visages rayonnants malgré la misère, espoir et solidarité malgré la douleur, humour, amour et dérision… Avec des musiques de Diogal Sakho (Sénégal) Mulatu Astatqé (Ethiopie), Tom Yom’s (Cameroun), Ali Wague (Guinée), Henri Guédon (Martinique), Kouyaté Sory Kandia (Guinée), Georges Anderson (Cameroun), Francis Bebey (Cameroun), Xalam (Sénégal), Jacques Loubélo (Congo), Philip Nikwé (Bénin), Zao (Congo), Nicolas Baby (Fédération Française de Funk), Lamine Konté (Sénégal), Bill de Sam (Guinée), Ingamadji Mujos (Tchad).

label : Buda Musique
parution : 2006



Manu Dibango
AfricaVision volume 3 : Le cinéma de Manu Dibango

Que Manu Dibango ait touché –avec bonheur- à tous les styles musicaux, chacun le sait. Qu’il soit aussi un prolifique compositeur pour le cinéma africain est moins connu. Voici de quoi combler cette lacune, avec quelques merveilles inédites, du jazz au makossa, du soukouss au funana.

label : Buda Musique / RFI
parution : 2007

  Liens


Clap noir - le site du cinéma africain
Critiques de films, portraits, maquis culturels, festivals, etc...tout y est !!


Les cinq décennies des cinémas d'Afrique
Avec la rétrospective de films d'Afrique Africamania, la Cinémathèque française a retracé du 16 janvier au 17 mars 2008 à Paris l'histoire des cinémas d'Afrique en plus de 80 films. Publié dans le catalogue de l'événement, cet article d'Olivier Barlet la résume en quelques mots.


Les nouveaux paradoxes des cinémas d'Afrique noire
Alors que ses espaces de diffusion se réduisent et qu'on lui reproche d'être déconnecté de son public, le cinéma africain francophone se cherche une nouvelle esthétique pour sortir de la marginalité où il est confiné...

Lire l'article d'Olivier Barlet pour Africultures (dec 2005)



Nollywood Boulevard - L'industrie du cinéma nigérian en images
On connaissait Hollywood en Californie, Bollywood à Bombay, voici Nollywood au Nigeria. Une industrie hyperprolifique capable de produire près de 1200 films par an. A Lagos, les polars ultraviolents et les comédies romantiques sont tournés à la va-vite avec des budgets dérisoires. Et le public africain s'en arrache les cassettes dans le monde entier. Le photographe Ludovic Carème a rencontré dans ce pays très religieux les plus grandes stars de Nollywood, des femmes qui ont trouvé dans le cinéma le moyen de leur libération...

Lire l'aricle de Jean-Christophe Servant pour Le Monde 2


Le cinéma à la sauce Nollywwod
Un extrait du film Chameleon de Afam Okereke.



Le FESPACO
Le Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) est la plus grande manifestation cinématographique du continent africain. La 21e édition se tiendra du 28 février au 07 mars 2009.


Festival international du film du Caire
Cette importante manifestation cinématographique (le plus ancien festival de cinéma du Moyen-Orient) est l’occasion de découvrir d'intéressantes productions du cinéma arabe et, en particulier, égyptien. Pas moins de 160 films venant de 44 pays sont programmés. Fondé en 1976, ce festival s’est fait au fil des ans une place parmi les plus prestigieux rendez-vous du 7e art. Outre les figures emblématiques du grand écran égyptien, l’Opéra du Caire a pris pour habitude d’accueillir les plus grands noms du cinéma européen ou hollywoodien.



Le CNA
Tout savoir sur le Cinéma Numérique Ambulant.