Retour à la liste des émissions
 
par Souleymane Coulibaly dit Solo Soro et Guillaume Thibault
Écouter l'émission du mercredi 27 août 2008






 
Enregistrer l'émission

(Faire un "clique-droit" puis "enregistrer sous")
 
 

L'Afrique hors de l'Afrique : la diaspora
Bonjour à tous et bienvenue dans votre Afrique enchantée !

Aujourd'hui, les tontons quittent le continent...pour mieux le retrouver !

De la Guyane à la Réunion, Guillaume Thibault et Soro Solo partent à la recherche des racines de leur Afrique adorée.

Maloya, capoeira, aleke, reggae..ça va bouger !!

Avec Hélène Lee (journaliste); Lorita; Mario Lucio (artiste capverdien); Davy Sicard (artiste réunionais) et Guillaume alias Massay (joueur de morengue - Association Simangavol 30, rue du Stade 97410 ST Pierre - Tel : 06 92 88 42 68).

Reportage à la Réunion : Elodie Maillot

L'Afrique enchantée, en partenariat avec Africultures
Le site et la revue de référence des cultures africaines
Retrouvez les chroniques musicales de Soro Solo sur le site d'Africultures
 
Programmation musicale

Thomas Pitiot : Parfums d’ailleurs
album : Griot
(T'unquiète productions . 2007)
En savoir plus

Fondering : Na Wang Firi
album : Moro Faja
En savoir plus


Prince Koloni : So many river
album : Koloni
(Transportation . 2005)
En savoir plus


Boni Gnahoré : Gazopé
album : Africa non stop
(Abeille Musique . 2005)
En savoir plus

Alpha Blondy : Afriki
album : Alpha Blondy
(EMI Pathé Marconi . 1985)
En savoir plus

Davy Sicard : Sa lé Anou
album : Ker Maron
(Warner . 2006)
En savoir plus
  Livre


Hélène Lee
Voir Trench Town et mourir

L'histoire mythique et dramatique de Trench Town, un des ghettos noirs les plus célèbres du monde, cœur de l'aventure reggae rasta et source d'inspiration de Bob Marley. Fondée à la fin des années 30, la grande cité-dortoir à l'ouest de Kingston devient dès la fin des années 50 l'enjeu d'une guerre politique féroce. C'est l'époque où Marley s'y installe et commence à chanter : il emprunte ses lyrics aux gens qui l'entourent, payant parfois pour un jeu de mots, une phrase, un proverbe... La force de sa musique vient de l'expérience très particulière de Trench Town. Des assassinats par centaines, une population terrorisée, la vie devenue impossible : la situation se dégrade inéluctablement. Séquelles du colonialisme, guerre froide, système complexe impliquant des narcotrafiquants colombiens, la CIA et certains hommes politiques influents de l'île ? Les " maîtres du monde " prennent des populations innocentes en otage. Mais la philosophie et la musique rastas sont là pour dévoiler les ficelles de ce jeu meurtrier et envoyer au monde un signal d'alarme. Une enquête minutieuse qui secoue le mythe reggae, tout en lui rendant justice.

Hélène Lee entre à Libération comme journaliste en 1979. Spécialiste incontestée du reggae, elle a traduit plusieurs ouvrages et publié chez Flammarion Le Premier Rasta (1999) et chez Albin Michel Rockers d'Afrique (1988).

Journaliste anti-conformiste, Hélène Lee est plus qu’une simple référence dans le monde de la presse musicale. Salif Keita , Alpha Blondy, Ray Lema ou encore Tiken Jah Fakoly, peuvent la remercier, car sans elle le public français ne les aurait peut-être jamais connus.

éditeur : Flammarion
parution : 2004

  Revue


Africultures - Migrations intimes
1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un État.
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays." Ce n'est pas un extrait de science-fiction ou le règlement d'un jeu vidéo mais l'article 13 de la Déclaration universelle des droits de l'Homme, adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU le 10 décembre 1948. Partir… un droit fondamental, inaliénable… une action, presque un réflexe, si intimement liée à la condition humaine qu'elle traverse l'histoire entière de son développement, de la préhistoire à nos jours.
Les migrations ont toujours existé. On connaît leur rôle essentiel dans l'histoire des villes, des régions, des continents et dans celle des relations internationales. Simplement, elles prennent à notre époque une dimension jamais atteinte, tant par le nombre de personnes qu'elles concernent que par leur étendue. Les chiffres sont là. En 2005, 191 millions de personnes ont quitté leur pays pour aller vivre ailleurs. En 1990, elles étaient 175 millions (2).
"C'est un des phénomènes les plus intéressants du monde moderne et c'est aussi celui qui a le plus affecté ma propre vie, raconte l'écrivain soudano-anglais Jamal Mahjoub. Aujourd'hui, les migrations sont omniprésentes. Cette expérience d'étrangeté est partagée par beaucoup de personnes, pas seulement par ceux qui viennent d'ailleurs mais aussi par ceux qui sont là depuis toujours" (voir son entretien p. 48).
Ce que pointe l'auteur de Là d'où je viens pourrait résumer une des approches de ce dossier. L'expérience migratoire ne serait-elle pas en passe de devenir un nouveau dénominateur commun de l'humanité ? Car, par-delà les trajectoires purement géographiques, les migrations bouleversent en effet l'environnement, la culture, l'imaginaire de chacun....(Ayoko Mensah)

N°68
parution : 2006

  Liens


Saut-d’Eau (Haiti), le rendez-vous du syncrétisme
De son vrai nom Ville Bonheur, Saut d’Eau, située à l’est d’Haïti, constitue un des lieux haïtiens les plus connus en matière de pèlerinage et d’expression de syncrétisme...

Reportage photos par Jolette Joseph (Alter-presse)



La Capoeira
Histoire, Actualité, personnages, ressources..tout savoir cet un art martial brésilien qui puise ses racines dans les méthodes de combat et les danses des peuples africains.



Le Maloya
Une musique, une danse, un chant, un appel aux ancêtres, le Maloya est une tradition qui appartient à tous les Réunionnais. Voyage au cœur de ces harmonies, miroirs des joies et des douleurs de ce peuple au sang-mêlé.

Le dossier de RFO.



Inscrivez-vous sur la base de données de la diaspora africaine
La diaspora africaine, éparpillée à travers l'Europe, l'Amérique du Nord et en Afrique, est un atout précieux à la fois pour les pays d'origine et le pays hôte. Dotée de plus ou moins de compétences, d'idées et de l'expertise acquise dans le pays d'origine et à l'étranger, ils amènent avec eux une nouvelle vision et incarnent bien souvent une force porteuse de changement.

Dans le contexte de la fuite des cerveaux en Afrique, en particulier dans des secteurs clés tels que l'éducation, la santé, la technologie et les affaires, la diaspora africaine peut jouer un rôle crucial en tant qu'agents et partenaires pour le développement en Afrique.

L'Organisation Internationale pour les Migrations a mis en place le programme Migration pour le Développement en Afrique (MIDA) comme un cadre directeur pour tenir compte de la volonté des migrants et des membres de la diaspora de contribuer au développement de leur pays d'origine et de faciliter la circulation de leurs compétences, expertise et l'expérience en Afrique. À cet effet, MIDA doit identifier et évaluer les profils et les ressources de la diaspora africaine. Par conséquent, l'OIM est en train de créer une vaste base de données Diaspora, qui rassemble des informations, telles que les pays d'origine, pays de résidence, le profil éducatif et professionnel, etc...


Africamix - Le blog de l'un de nos auditeurs
LA CASE A PALABRES. Bienvenue ! A celles et ceux, de Dakar à Djibouti, de Paris à Cap Town, vous trouverez ici des infos, des photos... pour toutes les personnes nées, vivant ou aimant le grand continent.


Le blog de la petite nièce
Découvrez les coulisses de l'émission...