Retour à la liste des émissions
 
par Souleymane Coulibaly dit Solo Soro et Vladimir Cagnolari
Écouter l'émission du dimanche 2 novembre 2008






 
Enregistrer l'émission

(Faire un "clique-droit" puis "enregistrer sous")
 
 

Les morts ne sont pas morts !!!!!

Bonjour et bienvenue dans votre Afrique Enchantée !

Aujourd’hui, nous allons réveiller les morts... Ou plutôt appeler les morts, car en Afrique, les morts ne sont pas morts !

Et même, depuis l'au-delà, ils font la loi !

Du Zimbabwe à Madagascar, en passant par la Côte d'Ivoire et Haïti, nous allons donc honorer les ancêtres, se ruiner pour des funérailles, gérer la divagation des cercueils et peut-être même s'insulter ???!!!

Embarquez avec nous outre-tombe, on va se promener, en musique, dans la prairies des esprits...

Avec : Chiwoniso (chanteuse originaire du Zimbabwe) et la chronique de la nièce, Hortense Volle.


L'Afrique enchantée, en partenariat avec Africultures
Le site et la revue de référence des cultures africaines
Retrouvez les chroniques musicales de Soro Solo sur le site d'Africultures
 
Programmation musicale

Tabu Ley Rochereau : Mokolo Nakokufa
album : Tabu Ley Rochereau - The voice of lightness
(Sterns Music . 2007)
En savoir plus

Chiwoniso : Vanurapa
album : Rebel Woman
(Cumbancha . 2008)
En savoir plus


Rajery : Dadilahi (extrait)
album : Dorotanety
(Label Bleu . 1999)
En savoir plus


G.G. Vikey : Vikey est mort
album : G.G. Vikey Chantre de la négritude et sa guitare africaine
(Bolibana . 2002)
En savoir plus

G.G. Vikey : Vikey au paradis
album : G.G. Vikey chantre de la négritude et sa guitare africaine
(Bolibana . 2002)

Compilation : Orchestre de xylophones; Chants d'insultes du pono des hommes; Chants d'insultes du pono des femmes
album : Côte d'Ivoire, sénoufo - Musiques des funérailles fodonon
(CNRS/ Musée de l'Homme . 1994)

Zao : Corbillard
album : Zao
(Rue Stendhal . 1982)
En savoir plus

Oumou Sangaré : Saa Magni
album : Oumou
(World Circuit . 2003)
En savoir plus

Chico Serra : Ponta Do Sol
album : Cabo Verde Instrumental
(Lusafrica . 2007)
  Revue


XXI
Tous les trimestres, des talents vous entraînent à leurs côtés pour comprendre le monde d’aujourd’hui.

Des semaines de travail sur le terrain… Une étonnante récolte d’images et de rencontres par des romanciers, des journalistes, des photoreporters, et des dessinateurs de BD.

Au sommaire de ce quatrième numéro de XXI, retrouvez notamment un grand dossier sur les Destins d'Afrique.

Avec :

L'Afrique à coeur. Synthèse par Patrick de Saint-Exupéry

Le diamant aux trousses. Ancien trafiquant, Papy conduit aujourd’hui un taxi cabossé à Luanda.Par Serge Michel. Illustrations : Olivier Balez.

Bienvenue chez Mugabe ! Retour d’un exilé dans un Etat devenu fantôme. Par Sophie Bouillon. Illustrations : Sergio Aquindo.

Philippe de Dieuleveult : les crocodiles du Zaïre. Enquête sur la mort de l’animateur de «La chasse au trésor» en 1985. Par Anna Miquel. Illustrations : Jean Lecointre.

Les bottes blanches de Lucilia. Arrêtée pour trafic de drogue, elle est morte le 18 janvier dans la prison de Fresnes. Par Judith Perrignon. Illustrations : Jacques Floret.

Pour en savoir plus : http://www.leblogde21.com/

A NOTER :

Rencontre autour du dossier Destins d'Afrique avec Judith Perrignon et Patrick de Saint-Exupéry, le samedi 15 novembre.

A 18h au Virgin : 15 boulevard Barbès (Paris,18).

N°4
parution : Octobre 2008

  Liens


La Mbira, instrument de musique du peuple shona
On peut dire que la mbira est l’emblème, la fierté du peuple shona. Cet instrument a un rôle de sauvegarde des fondements religieux, mais est également omniprésent dans le quotidien des Shonas car sa fonction musicale a aussi un contenu philosophique et thérapeutique et, en même temps, il est un moyen de se divertir.



Royales funérailles
Les Africains dépensent beaucoup d’argent pour les funérailles de leurs proches. Au Cameroun, ces cérémonies varient en fonction des régions et des ethnies. Mais à chaque fois, les sommes dépensées sont énormes. La majeure partie est destinée à l’achat de nourriture et de boissons pour restaurer les invités. Une façon d’honorer les défunts et de marquer les esprits de ceux qui les ont connus...

Lire l'aricle d'Habibou Bangré pour Afrik.com (déc. 2003)



On est où là ? A Brazzaville, capitale du Congo
Voilà bien longtemps que l’on n'entend plus parler des sapeurs… ils n’ont pourtant pas disparu. Ils défilent toujours dans les rues de Brazza, se lancent des défis à La main bleue, voire dans les cérémonies de funérailles...

Retour sur un mouvement qui n’a pas dit ses derniers mots.

Une émission de V. cagnolari pour RFI, à écouter bien habillé !

En images, la démonstration de nœud de cravate de compétition par le sapeur Romario...

Une vidéo à consulter absolument avant de sortir !



En savoir plus sur les Sénoufo
La musique, en marquant le rythme des mouvements collectifs, constitue le support indispensable à tous les évènements solennels de la vie sociale et religieuse chez les sénoufo.

Elle est parfois inspirée de joie, lors des manifestations festives, et de douleur lors des funérailles. Une musique pleine de textes poétiques, transmise depuis des générations...


Les morts de sont pas morts
L'intégralité du poème de Birago Diop.