Retour à la liste des émissions
 
par Souleymane Coulibaly dit Solo Soro et Vladimir Cagnolari
Écouter l'émission du dimanche 30 novembre 2008






 
Enregistrer l'émission

(Faire un "clique-droit" puis "enregistrer sous")
 
 

Spendeurs et misères congolaises (2)


Bonjour et bienvenue dans votre Afrique enchantée !

Pour la deuxième étape de notre voyage à travers les splendeurs et misères congolaises, nous allons vous raconter la longue descente aux enfers d'un pays qui a donné des maux de tête aux imprimeurs de manuels de géographie à force de changer de noms !!!

L’état indépendant du Congo devenu Congo Belge puis République du Congo, puis Zaire et aujourd’hui… République démocratique du Congo !

Tous ces noms ont aussi donné des maux de tête aux Congolais. Heureusement, dans ces cas là, ils ont un remède local, puissant comme c’est pas permis…la musique !

Avec : Un reportage de Sylvie Coma à l’arrivée des troupes de Kabila dans Kinshasa (RFI- mai 1997); Papa Rovensky (ancien secrétaire communale de la mairie de Stanleyville, fabricant de cercueil et chanteur émérite !) et la chronique de la nièce, Hortense Volle.


L'Afrique enchantée, en partenariat avec Africultures
Le site et la revue de référence des cultures africaines
Retrouvez les chroniques musicales de Soro Solo sur le site d'Africultures
 
Programmation musicale

Pépé Kallé & Empire Bakuba : Liya Liya Faina
album : Pépé Kallé & Empire Bakuba
(Sims productions . 1990)
En savoir plus

Luiz Visconde : Chofer de Praça (extrait)
album : Soul of Angola - Anthologie de la musique angolaise 1965/1975
(Lusafrica . 2001)


Koffi Olomide : Loi
album : Loi
(Sonodisc . 1997)
En savoir plus


Wendo Kolosoy : Pépé Kalle
album : Marie-Louise
(Label Bleu . 1999)
En savoir plus

Baloji : Tout ceci ne vous rendra pas le Congo
album : Hotel Impala
(Emi Music . 2007)
En savoir plus

Franco : Attention na Sida
album : The Rough Guide to Franco
(World Music Network . 2001)
En savoir plus

Amadou et Mariam : Djama
album : Welcome to Mali
(Because . 2008)
En savoir plus

Idrissa Soumaoro et l'Eclipse de l'I.J.A. (33T) : Djama
album : Le Tioko-Tioko
(Afro-Music . 1978)
En savoir plus
  Livres


Marie-France Cros et François Misser
Géopolitique du Congo (RDC)

Ce livre synthétique fournit les informations-clés sur sa situation politique, sociale et économique de la République Démocratique du Congo. Il se termine par une chronologie, un glossaire et une bibliographie.

Marie-Françoise Cros est journaliste au quotidien la Libre Belgique où elle chargée depuis plus de dix ans de la rubrique "Afrique ".

François Misser est correspondant à Bruxelles de BBC-Afrique et collabore à plusieurs journaux et publications traitant de l'actualité africaine.

éditeur : Complexe
parution : 2006



Jean-François Hugo
La République démocratique du Congo : une guerre inconnue

C'est le conflit le plus meurtrier de l'après-guerre et il se déroule dans l'indifférence générale. Trois voire quatre millions de morts. C'est la première grande guerre africaine : un conflit interétatique impliquant jusqu'à huit pays qui s 'affrontent sur le territoire congolais. Un conflit à bas bruit, qui détruit le cœur de l'Afrique, un pays de 2,3 millions de kilomètres carrés, cinquante-trois millions d'habitants, deux-cents cinquante ethnies, dont aucune ne dépasse les cinq pour cent de la population. Deux guerres successives : celle de 1996, réplique du séisme rwandais, balaie le régime du maréchal Mobutu et signe la mort du Zaïre qui devient la République démocratique du Congo dirigée par Laurent-Désiré Kabila. Celle de 1998 est une guerre de prédation : les vastes ressources naturelles suscitaient les convoitises des voisins. Les deux blocs aux prises mêlent seigneurs de guerre, hommes d'affaires congolais et étrangers, mercenaires, hommes politiques. C'est l'éclatement des fronts et des acteurs qui distingue un conflit dont les braises couvent encore malgré la dynamique de paix soutenue par l'ONU.

Jean-François Hugo est consultant international, spécialiste de l'Afrique centrale, actuellement en mission à Kinshasa pour l'Union européenne.

éditeur : Editions Michalon
parution : 2006

  Disque


Amadou et Mariam
Welcome to Mali

Révélés au grand public par l’album Dimanche à Bamako paru en 2004, Amadou & Mariam continuent à jouer la carte de la modernité avec les nouvelles chansons de Welcome to Mali.

Sans Manu Chao qui avait produit leur précédent disque, mais avec la complicité de Damon Albarn, Keziah Jones, Tiken Jah Fakoly ou encore Mathieu Chedid.

Le concert d'Amadou et Mariam en direct du studio 104 de la Maison de la Radio, c'est le lundi 1er décembre à partir de 21h, sur France Inter. Une soirée exceptionnelle présentée par Vladimir Cagnolari et Soro Solo !

label : Because
parution : 2008


  Liens


Gbadolite, la ville où le temps s’est arrêté
Figée dans le souvenir de son lustre d’antan, lorsqu’elle abritait la résidence de Mobutu, la ville de Gbadolite vit aujourd’hui dans une torpeur à peine troublée par les rebelles de Jean-Pierre Bemba et les casques bleus de l’ONU.

Reportage de Frédéric Couteau pour RFI.




Mobutu Sese Seko : Orgueil et défis, sang, larmes et trahisons.
Sa toque de léopard et sa canne sculptée n'y auront rien fait. Mobutu Sese Seko n'est mort ni au pouvoir ni dans son pays. À partir de 1965, et même avant, et pendant plus de trente ans, cet homme a fait l'histoire du Congo-Zaïre : ses espoirs, ses douleurs, ses ambitions, ses échecs. Lorsqu'il meurt en exil, à Rabat, le 7 septembre 1997, son pays est tel qu'il l'a abandonné quatre mois plus tôt : en lambeaux. Et son peuple, qui aurait pu, aurait dû, aujourd'hui, être l'un des plus riches d'Afrique, se débat dans une indescriptible misère. Orgueil, défis, sang, larmes, trahisons : les années Mobutu mériteraient sans doute qu'un dramaturge s'en empare. Mais il ne reste que la chronique douloureuse des jours, la recension d'un formidable gâchis...

Lire le portarit de François Soudan pour jeuneafrique.com



L'attentat du 6 avril 1994
Le 6 avril 1994, le Président du Rwanda, Juvénal Habyarimana, le président du Burundi, Cyprien Ntaryamira, et le Président de l'Ouganda, Museveni, se rendent à Dar Es Salaam, en Tanzanie pour une rencontre régionale entre chefs d'Etats à propos des conflits régionaux. Le président du Zaïre, Mobutu, refusera au dernier moment de s'y rendre. Les chefs d'état major des armées rwandaises et burundaises et divers conseillers sont aussi présents.

En fin de journée, le Président rwandais et son chef d'état major rentrent à Kigali à bord de son avion personnel, un Mystère Falcon 50 fourni par la France et piloté par un équipage français. Le Président du Burundi l'accompagne pour des raisons non déterminées avec certitude. Le chef d'état-major burundais n'est pas dans l'avion.

L'avion se présente vers 20 h 25 dans l'axe est-ouest de la piste de l'aéroport de Kigali. Dans la phase d'atterrissage, l'avion explose en vol au dessus de Kigali. Il n'y a aucun survivants.

Plusieurs versions s'opposent sur le lieu du tir, le lieu du crash, les armes employées et surtout l'identité des tireurs. Y a-t-il eu plusieurs lieux de tir et plusieurs types d'armes employées, ce qui expliquerait la diversité des versions ?

Lire la recherche de SURVIE sur cet attentat.



Le premier conflit du Zaïre 1996-1997 : une conséquence du génocide rwandais
Le conflit débute au Kivu en 1996 par une rébellion des Banyamulenge (Zaïrois tutsi d'origine rwandaise installés au Kivu, dans l'est du Zaïre) dont la nationalité, remise en question par le gouvernement zaïrois, représente une des causes importantes du conflit...

Lire le dossier de la Documentation française.



28 mai 1997 - Laurent-Désiré Kabila s’attribue les pleins pouvoirs
C’est par un décret-loi de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL) que Laurent-Désiré Kabila annonce, ce 28 mai 1997, la nouvelle organisation du pouvoir au Zaïre, rebaptisé République démocratique du Congo (l’appellation du pays jusqu’en 1971). Celui qui a renversé le maréchal Mobutu quelques jours plus tôt suspend la Constitution et promet l’installation, pour le 30 juin 1998, d’une Assemblée constituante qui devra adopter une nouvelle Loi fondamentale...

Lire l'article de Georges Dougueli pour jeuneafrique.com.



On est où là ? A Kisangani, province orientale de la RDC.
A 72 ans, Papa Rovensky est en plein forme ! Pourtant, il en a vu des choses, lui le secrétaire communal de Stanleyville, future Kisangani. La rebellion muleliste des années 60, la guerre entre Rwandais et Ougandais en terre congolaise, la crise et l’isolement progressif qui ont frappé sa ville… il n’a pourtant jamais perdu son entrain, et continue aujourd’hui de fabriquer ses cercueils aux couleurs chatoyantes. Il faut croire que l’homme avait foi dans le destin, totalisant 7 épouses et 34 enfants !

Papa Rovensky est une figure, une figure chantante, qui continue de contempler avec amour et nostalgie le fleuve Congo, qui relie Kisangani au reste du pays.

Ecoutez On est où là, l'émission de V. Cagnolari pour RFI.


RDC : élections 2006
Des élections historiques. Le premier scrutin présidentiel et législatif libre et transparent depuis l’indépendance de la République démocratique du Congo, en 1960, aura lieu dimanche. Plus de 25,6 millions d’électeurs sont appelés aux urnes, dans ce pays-continent qui compte 60 millions d’habitants et qui se relève encore très mal d’une guerre civile qui a fait près de 5 millions de morts depuis 1998. L’enjeu est de taille et le scrutin ambitieux : 33 candidats briguent la magistrature suprême, dont l’actuel Président Joseph Kabila, et 9 500 se présentent aux législatives (500 postes de députés sont à pourvoir). En tout, quelque 267 partis politiques sont en course… C’est la communauté internationale qui finance l’essentiel des 430 millions d’euros prévus pour l’occasion. Alors que la préparation du scrutin laisse à désirer, les risques de fraudes inquiètent les observateurs. Des élections truquées pourraient replonger le pays dans le chaos. En attendant dimanche, le pays est sous tension.

Lire le dossier d'Afrik.com (2006).



Sida: 25 ans de lutte
Il y a 25 ans, une équipe de l'Institut Pasteur découvrait le virus du sida. Aujourd'hui, 33 millions de personnes sont infectées par le VIH dans le monde entier et on estime à 25 millions le nombre de morts depuis l'identification des premiers cas. À la veille de la Journée mondiale de lutte contre le sida, cyberpresse.ca vous propose un historique du sida en 25 dates.