Retour à la liste des émissions
 
par Souleymane Coulibaly dit Solo Soro et Vladimir Cagnolari
Écouter l'émission du dimanche 10 mai 2009






 
Enregistrer l'émission

(Faire un "clique-droit" puis "enregistrer sous")
 
 

L’Atlantique noir (1) – Fragments d'Afrique aux Amériques

Bonjour et bienvenue dans votre Afrique enchantée !

Cette semaine, nous vous convions à un voyage sur les rives de "l’Atlantique noir".

"L’Atlantique noir", c’est ce qui réunit, par delà l’océan, les cultures africaines avec celles que les esclaves disséminés par la traite ont forgé dans le nouveau monde.

Guadeloupe, Guyane, Martinique, Jamaique, Cuba, Etats-Unis, Haiti, Pérou, Vénézuela, Bélize, Brésil, Colombie...La liste des pays où l’Afrique a essaimé, dessine la carte des musiques qui ont fait danser le monde au XXème siècle.

Avec : Dred Deshayes et Joël Larochelle du groupe guadeloupéen SOFT, le guyanais Harrold Abehissé, propriétaire d'un carbet sur les rives du fleuve Maroni; la chanteuse et comédienne martiniquaise Jenny Alpha ; la chanteuse de calypso originaire de l'île de Tobago Calypso Rose et la nièce, Hortense Volle, avec sa chronique enjaillée sur L'Océan noir de William Wilson.


L'Afrique enchantée, en partenariat avec Africultures
Le site et la revue de référence des cultures africaines
Retrouvez les chroniques musicales de Soro Solo sur le site d'Africultures
 
Programmation musicale

Batata y su rumba palenquera (Colombie) : El cascabel
album : Radio Bakongo
(Network . 2003)
En savoir plus sur Batata y su rumba palenquera

RadioKijada : Intro Kijada (extrait)
album : Nuevos Sonidos Afro Peruanos
(Wrasse Records . 2009)
En savoir plus


Susanna Baca (Pérou) : Mayoral
album : Le mejor de Susana Baca
(Luaka Bop . 2004)
En savoir plus sur Susana Baca


Alpha Blondy (Côte d'Ivoire) : Afriki
album : Apartheid is nazism
(Emi . 1985)
En savoir plus sur Alpha Blondy

Eric Virgal (Martinique) : Sarko Kayé (extrait)
album : Caraïbes zouk folies vol.3
(Hibiscus Records . 2006)
Visionner le clip de "Sarko Kayé"

Bembeya Jazz National (Guinée) : Mami wata (extrait)
album : The Syliphone years
(Stern's Africa . 2004)
En savoir plus sur le Bembeya Jazz

Toto la Momposina (Colombie) : Mami Wata
album : Musica Negra in the Americas
(Network . 2000)
En savoir plus sur Toto la Momposina

Jazz Jamaïca : Africa (Illustration sonore)
album : Skaravan
(Jazz Jamaïca . 1993)
En savoir plus
  Livres


Paul Gilroy
L'Atlantique noir : Modernité et double conscience

Essai sociologique et culturel sur les diasporas noires envisagées comme réseau s'articulant autour d'un océan, ce livre défend l'idée qu'il existe une culture qui n'est ni spécifiquement africaine, caraïbe, anglaise ou américaine, mais tout cela à la fois, réseau atlantique né des horreurs de l'esclavage considéré comme un système culturel et politique où le «capitalisme mis à nu» (les plantations) constitue un moment particulier de l'histoire de l'Occident. «L'esclavage racial dans le système atlantique est souvent étrangement absent de l'histoire officielle de la modernité européenne. La domination coloniale de la planète par l'Europe est également sous le coup d'une formidable amnésie. En quoi la mobilité, les déplacements forcés ont-ils pu être fondateurs d'une identité et d'une tradition ?» En étudiant le concept de modernité créé par un Occident dominateur et en sapant les fondements de l'État-nation européo-américain, L'Atlantique noir tente de répondre à ces questions. De W.E.B. Du Bois, Martin Delany et Richard Wright à Michael Jackson et Jimi Hendrix, ce livre, devenu un classique, refonde les bases des cultural studies tout en ouvrant de riches perspectives de réflexion..

éditeur : Editions de l'Eclat
parution : 2003



Françoise Vergès
La mémoire enchaînée , Questions sur l'esclavage

Les controverses en France sur la traite négrière te l'esclavage suscitent deux questions : pourquoi le débat public est-il si tardif ? pourquoi revêt-il un caractère si extrême ? Françoise Vergès suggère que la lenteur qui a présidé à cette prise de conscience peut être analysée comme le point aveugle de la pensée française.

Elle revient sur les conditions et les causes de l'oubli, pour imaginer les conditions de son dépassement, sans céder à ceux qui veulent faire de la mémoire de la traite et de l'esclavage une rente de situation ou à ceux qui tentent de l'utiliser pour justifier des dérives populistes. Le débat montre que la majorité des descendants d'esclaves ne veulent plus être esclaves de l'esclavage qui fut imposé à leurs ancêtres.

Ils refusent d'être enfermés dans le passé, mais sont convaincus que, sans un examen de l'héritage, ce passé restera un passif, une assignation à résidence.

éditeur : Hachette Pluriel Reference
parution : 2008




William Wilson
L'Océan noir

L'Océan noir retrace l'histoire des hommes noirs, qu'ils soient puissants rois africains ou actifs marchands d'esclaves, captifs emmenés vers le continent américain et transportant avec eux leur culture et leurs traditions, nègres marrons enfuis dès l'arrivée et se cachant dans la forêt avec la complicité des Indiens, élites éduquées de la cour du royaume Mina, Noirs américains se rassemblant sous la bannière pacifiste de Martin Luther King ou celle, plus offensive, des Black Panthers, musiciens noirs, artistes noirs, peuple noir.

Pour raconter cette extraordinaire odyssée, William Wilson choisit la pratique séculaire de "l'appliqué", art traditionnel de la cour du Bénin. Il réalise, avec la complicité des maîtres tenturiers toujours en activité à Abomay, au Bénin, dix-huit grandes tentures de coton, comme autant de moments clefs de l'histoire d'un peuple qui est aussi celle de la traversée de l'océan noir.

éditeur : Gallimard jeunesse
parution : 2009


  Disques


Soft
Partout étranger

Ils sont Guadeloupéens et ne font ni DanceHall, ni Zouk, ni Kompa, ni R'n'b. Pourtant ce groupe a provoqué un véritable raz de marée en 2006 aux Antilles avec leur album «Kadans à Péyi La», qui s'est vendu en quelques mois à plus de 25000 exemplaires (on n'avait pas vu ça depuis Kassav') !!!!

Loin du formatage et des caricatures médiatiques, SOFT donne à entendre une vraie expérience musicale, humaine et harmonieuse.

C'est le public Antillais qui a imposé le groupe, s'est saisi de son expression et en a fait son histoire. Résultat, chacun de leur passage sur scène fait un véritable tabac.

L'argument sonore de ce trio acoustique est une musique aux lignes fluides et sereines, tressée de Jazz solaire et des rythmes du Gwoka, l'âme et la chair de l'identité musicale Guadeloupéenne.

L'album "Partout Etranger", sorti en 2007, confirme que SOFT s'impose aujourd'hui comme un acteur majeur de la scène Antillaise, et cette nouvelle voix porte bien plus loin que les rives de la Caraïbe...

label : Aztec musique
parution : 2007



Calypso Rose
Calypso Rose est l’ambassadrice de la musique caribéenne. Véritable icône et diva de la musique populaire. sa personnalité, son charisme et sa joie de vivre en font une femme d’exception.

Comme Aretha Franklin, Césaria Evora, Celia Cruz ou Myriam Makeba, Calypso Rose est une chanteuse de l’âme. Elle évolue entre Soul, Gospel, Blues et bien sûr Calypso,

Et pour le plaisir de tous, c’est aussi une irrésistible performeuse, qui, à 68 ans, met toujours le feu aux scènes.

Calypso Rose sera en concert cet été en France :
Le 16 juillet à Chalons en Champagne
Le 18 juillet à Manosque
Le 3 août à Crozon
Le 8 août à Saint Nazaire

label : World Village
parution : 2008




Jenny Alpha
La Sérénade du Muguet

Voilà une belle expérience de coopération intergénérationnelle !

Une chanteuse presque centenaire qui enregistre un album avec David Fackeure, un jeune homme de 36 ans qui pourrait être son petit-fils…

Résultat : une musique venue tout droit du cœur, débordant de bonheur et de vie, et empreinte d’une étonnante jeunesse.

label : Aztec
parution : 2008


  Liens

10 mai : commémoration de l'esclavage
A l'occasion de la journée nationale de commémoration des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions, le site bondy-autrement.org, vous invite un lire un extrait de Introduction aux Codes noirs de Christiane Taubira (Dalloz-2006)




Le Gwo Ka, entre tradition et modernité
Le Gwo Ka est une expression musicale, d’origine africaine, qui a vu le jour dans les souffrances de l’esclavage. Les esclaves ont élaboré un art nouveau à partir de la richesse et de la diversité de la musique et des danses de leur pays d’origine, particulièrement la Guinée occidentale et le Congo.




Les Boni de Guyane
Les Boni, ce sont des descendants d’esclaves qui ont su préserver au cœur de la forêt amazonienne des coutumes africaines. Originaire de la Côte d’Ivoire, du Congo ou de l’ex-Dahomey, ils ont, conduits par leur chef, un certain Boni, brisé leurs chaînes, gagné leur liberté et fusionner leurs langues et traditions pour fonder une seule et même communauté. Ce documentaire de Serge Bilé décrypte en réalisant un parallèle intéressant, les survivances africaines chez ce peuple.